L’arrêt de la pilule et ses petits désagréments

Si comme moi cela fait 10 ou 15 ans que vous avez arrêté la pilule, vous avez peut-être oublié les petits désagréments liés à l’arrêt de la pilule.

Finalement la pilule met tellement notre corps sous anesthésie générale que nous ne savons plus vraiment ce que c’est que de ne plus la prendre.

Avant de retrouver mon chéri, j’ai été célibataire environ 2 ans. Sur ces 2 années, j’ai arrêté la pilule 1 an environ, puis j’ai recommencé à la prendre suite à des problèmes de migraines.

Du coup, j’ai eu le temps de « retrouver » mon corps, et lister mois après mois les symptômes de retour à la normale de mon corps.

Attention néanmoins, nous ne réagissons pas toutes de la même façon. Si vous arrêtez votre pilule, ce n’est pas dit que vous viviez la même chose que moi. Nous sommes toutes différentes.

Bref, voici quelques exemples :

  • Repousse des poils plus rapide et plus foncés après épilation au rasoir
  • Transpiration plus odorante (principalement en symptômes pré-menstruels)
  • Cheveux graissant plus vite
  • Tiraillements dans le bas ventre lors de l’ovulation
  • Retour de quelques boutons d’acné par moment (principalement en symptômes pré-menstruels)
  • Retour de ma libido (pour le plus grand plaisir de monsieur)
  • Règles plus douloureuses
  • Des émotions plus exacerbées (avant j’étais d’humeur plus égale)
  • Seins plus sensibles (principalement en symptômes pré-menstruels)

Même si ces symptômes ne sont pas hyper agréables, ça fait plaisir et du bien de retrouver son corps; de savoir qu’il n’est plus sous l’emprise d’hormones (même si la pilule a aussi ses avantages bien-sûr, je ne la rejette pas en bloc).

Sans parler bien-sûr de la tranquillité d’esprit, de ne plus avoir à y penser, à anticiper la fin de la plaquette, de la consultation chez la gygy pour la faire renouveller, etc.

Pour vous dire à quel point la prise de cette pilule (que je n’ai pour ainsi dire quasi jamais oublié de ma vie) a été un geste ancré en moi: après 3 mois d’arrêt de ma pilule, je m’apprêtais à m’endormir un soir, et là dans un demi sommeil, je me lève presque en sursaut en me disant « mince j’ai failli oublier de la prendre »; et en allant dans la salle de bain, chercher dans ma trousse de toilette cette fameuse pilule. Après l’avoir totalement retournée, je m’entends encore me poser ces questions « je ne la trouve pas parce que je n’en ai pas rachetée ? parce que je l’ai oubliée à la maison ? parce que je ne la vois pas dans tout ce bazar ? » et finalement tilter que non, tout va bien, je ne la trouve pas parce que je ne la prends plus…et finir par retourner me coucher en refléchissant à l’impact de cette pilule dans ma vie.

En tous cas me voila libérée, délivrée !

2 commentaires

  1. Essayez les méthodes naturelles de régulation des naissances (comme la méthode Billings ou la naprotechnologie) c’est beaucoup plus efficace qu’on ne le pense, exit les pilules et les hormones de synthèse ! Enfin, tout ça n’est pas d’actualité, et félicitations !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s