9 SA : Up & down émotionnel

Coucou à toutes (et tous ?) !

9eme semaine d’aménorrhées écoulée, et très franchement, je me porte comme un charme.

Je dors bien, je mange bien, j’ai pris +600g pour le moment mais avec une alimentation pleine de fruits et légumes, quasi pas de grignotages, et beaucoup d’hydratation, donc je ne m’en veux pas. Puis bon, très clairement, je les ai pris dans les seins…donc ça va !

La fatigue est toujours présente, mais le confinement et l’activité très réduite m’aident amplement à tenir le coup.

Clairement par contre, j’accuse une baisse de ma libido. Sujet qui peut être sensible, mais nous en avons parlé avec mon amoureux, et il se montre très compréhensif, et patient. Zéro pression de ce côté là, et un petit sentiment de culpabilité qui s’est envolé de mon côté. C’est important de parler de ça je pense. Ces messieurs ne peuvent pas comprendre complètement tous les bouleversements qui se passent dans notre corps et comment cela nous touche. Dans la mesure du possible, j’essaye de tout lui expliquer pour qu’il se fasse une petite idée et donc ça va, il a compris qu’il n’y était pour rien, que c’était hormonal, et que ça passerait ! Tout va bien !

Cette semaine a été marquée par justement les effets des hormones sur mon moral, et mes émotions. Je pensais que c’était un peu un mythe les femmes enceintes qui passent du rire aux larmes en un quart de seconde, mais non. J’ai jamais eu autant de fous rires pour pas grand chose, et autant les larmes aux yeux pour des choses insignifiantes…

Je suis réellement à fleur de peau. Moi qui d’habitude n’est dans aucune extrême, d’humeur plutôt égale, et pas hyper démonstrative de mes émotions. Là, je ne maîtrise plus rien, et franchement, même si de l’extérieur ça semble bizarre quand on me connaît, et bah, ça fait du bien ! Je me sens plus « vraie ». Il n’y a pas de masque (bien que je ne le faisais pas exprès avant hein), pas de filtres, pas d’émotions refoulées. Un détail tout bête me fait rire, et bien je ris. Une chose me touche, je verse ma petite larme..et dans les deux cas, ça soulage.

Il parait que cette expression de nos émotions vient du fait que notre corps produit un vrai cocktail d’hormones lorsque nous sommes enceinte.

  • Les oestrogènes ont un effet excitant,
  • La progestérone aurait un effet sédatif,
  • La prolactine, hormone de l’allaitement, aurait un effet relaxant
  • La dopamine, hormone précurseur de l’adrénaline et de la noradrénaline, agirait comme déclencheur des sensations de plaisir,
  • Le cortisol, hormone du stress, peut rendre irritable et hypersensible

C’est le dérèglement hormonal dû à la fluctuation et à l’interaction de ces différentes hormones entre elles, qui provoquerait des déséquilibres et des changements d’humeur chez la future maman. Sans oublier les milliers de questions qui nous traversent l’esprit, nos craintes et nos doutes quant à ce nouveau rôle de maman que nous occuperons bientôt, et à vie…

Bref, ménageons-nous tant que possible. Profitons de cette période de calme pour nous reposer.

Voilà pour cette semaine.

En route pour la 10ème SA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s