Oulala, ca fait un bail que je n’ai plus écrit !! Récit de mon accouchement

J’avoue j’ai eu de plus en plus de mal à tenir le rythme de ce blog…Déjà parce qu’il n’y avait pas grand chose à dire sur cette fin de grossesse…et puis parce que j’ai été trop occupée à boucler tout ce que je pouvais, le plus vite possible avant que ma puce arrive.

J’ai lancé ma marque de bijoux, peu avant Noël, j’avais 1000 choses à faire pour que ce soit prêt à temps.

Néanmoins, je vais voir faire un TRES rapide récap de ces derniers mois.

Lorsque je vous ai laissé, j’en étais à la 33ème semaine d’aménorrhées.

J’attendais ma puce pour le 5 décembre (initialement le 6, mais la sage femme a décidé que finalement mon terme était le 5).

Bon, ben, j’ai du être très très patiente, puisque cette jolie demoiselle ne s’est montrée que le 11 décembre… oui oui, à Terme +6 jours !

C’est un accouchement qui a été déclenché, car il ne se passait absolument rien au niveau de mon col. Je suis arrivée à mon rdv de terme le 4/12, mon col était fermé, long, tonique et tout et tout…on m’a tout de suite dit que ce n’était pas pour tout de suite, et on m’a donné rdv le 7/12 et puis un 2eme pour le déclenchement le 9/12 s’il ne se passait rien entre les 2.

Sans surprise, il ne s’est rien passé. Pourtant j’ai tout tenté : ostéo, acupuncture, tisane de feuilles de framboisier, homéopathie, marcher, faire l’amour, monter les escaliers, nettoyer les vitres…et je dois encore en oublier.

Rien à faire, ma fille était bien au chaud, bien haute, et pas décidée à se montrer.

Le 9/12 à 8h j’appelle donc la maternité comme demandé, pour voir à quelle heure je dois venir. Ils me dit qu’ils sont débordés et que je dois rappeler a 10h. J’aurais du me douter que ca ne présageait rien de bon.

Je rappelle donc à 10h et là ils me disent qu’ils sont toujours débordés, mais que je n’ai plus le choix, je dois venir et on verra bien.

J’arrive donc a 11h et là commence une looooonnnnguuuueee attente !

Ils me posent la canule pour le cathéter pour être prête le moment voulu (pour la péridurale). Puis je partage mon temps entre la salle d’attente avec bien 10 autres femmes présentes pour un déclenchement, et la salle de monitoring où on espère qu’au fil du temps mon corps se mettra en marche naturellement.

A 22h, l’équipe décide de me poser le tampon de prostaglandines et je monte en chambre dormir un peu. Je partage alors une chambre double avec une autre femme venue pour un déclenchement (les chambres simples sont réservées aux femmes ayant accouché). Dès 1h du matin (le 10/12 donc) je ressens les premières contractions. Elles sont alors assez supportables, et me permettent de somnoler jusqu’à mon monitoring à 5h.

Les équipes sont effectivement débordées, et me laissent de longues heures en monito. J’ai un peu perdu la notion du temps au milieu de tout ça, mais je peux vous dire que j’ai du faire une dizaine de monitoring durant ces 3 jours, de minimum 2h chacun. J’ai donc passé beaucoup de temps sur ces tables absolument pas confortables. Mon dos et mes hanches s’en souviennent !

Pour la faire courte, mon col n’a pas bougé d’un cm jusqu’a la fin de la journée où il a enfin daigné s’ouvrir d’1cm…j’étais bien loin du compte ! Pendant ce temps là, mon chéri ne pouvait pas être présent. Ils estimaient qu’il pouvait être là qu’à partir du moment ou je me mettais en travail…donc à 3cm de dilatation d’après eux…à ce rythme là j’étais pas prête de le retrouver !

Donc toute la journée du 10/11 je passe mon temps en salle de monito, ou sur un ballon, ou en train de marcher..rien n’y fait !

Le « petit » soucis dans tout ça c’est que les contractions deviennent vite TRES douloureuses, que je n’ai pas le droit à la péri tant que je ne suis pas en travail…et que le petit coeur de ma fille ne semble pas aimer les contractions, et faiblit petit à petit …

Le 11/12 à 5h du matin, ouverte laborieusement à 2.5cm ils décident de me poser la péridurale, et de m’injecter de l’ocytocine pour accélérer les contractions, et là encore, espérer qu’elles ouvrent mon col et que je me mette réellement en travail. Seulement à ce moment là mon chéri peut me rejoindre en salle naissance. On me pose la péri, et là, je revis ! Je sens à peine les contractions, je dois regarder le monito pour m’assurer que ce que je ressens ce sont bien les contractions.

Les heures passent et rien avance…et ma puce souffre toujours de ces contractions..à 13h23 les sages femmes et la gynécologue décident de passer au bloc pour une césarienne d’urgence. Ma puce va de plus en plus mal, il est temps que ca s’arrête.

Tout le monde se met en branle, en 30 secondes je suis allongée au bloc, mon chéri à mes côtés, en blouse. Ma fille naît à 13h28. Ces 5 minutes m’ont semblé très longues. J’étais shootée par la péridurale, et la rachianesthésie, mais malgré ça, j’ai senti ces mains dans mon ventre, et les autres sur mon ventre en train de pousser dessus pour faire descendre mon bébé..j’ai senti les points qu’on me faisait pour me recoudre, j’ai eu des chutes de tension très fortes, je m’endormais littéralement et j’ai vomi un liquide qu’on m’a fait boire (certainement le traitement contre le streptocoque B). J’ai pleuré de peur sur cette table, puis de douleur…

Je ne garde pas un beau souvenir de cette césarienne. Je crois que je n’étais pas prête psychologiquement à ça, même si je l’ai vue venir au fil des heures qui passaient sans que mon col ne s’ouvre..

J’ai pensé un instant, quand ma fille a poussé son premier cri « il peut m’arriver n’importe quoi maintenant, mon chéri va s’occuper de notre fille à merveille ».

J’ai passé 2h ensuite en salle de réveil avec un infirmier très sympa, mon chéri et notre Charlotte dans son petit berceau puis nous sommes montés en chambre.

Nous avons pris 5 min pour envoyer un message à nos familles et amis pour annoncer la naissance puis nous nous sommes endormis jusqu’à 22h. Nous étions littéralement lessivés, complètement HS de ces 3 jours. Je n’avais plus dormi depuis mon arrivée le 9 lorsqu’on m’a posé le tampon.

Le lendemain, j’étais quasiment sur pieds. 24h après l’accouchement je pouvais me lever. Je pense que toute l’équipe qui m’a opéré a vraiment bien bossé, j’ai pu très vite me remettre de cette césarienne. La cicatrice est propre, et ne m’a pas posé de problème. Mon transit par contre lui a eu plus de mal à se remettre en marche…et puis j’avais cette peur qu’aller à la selle me fasse mal, donc je me retenais…ça a bien failli me coûter de rester un ou 2 jours de plus car si pas de transit, pas de sortie ! Les infirmières et sage femme m’ont donné des médicaments laxatifs, puis des suppo de glycérine, et là enfin, ca a fonctionné !

En tous cas, grâce aux mesures prises face au Covid, on a pas eu de visites à la maternité, et ça franchement, c’est le pied ! Parce qu’entre le balais sans fin des infirmières, sage-femmes et autres praticien, toute la nuit, et la matinée..il ne reste que l’après midi pour se reposer. Et encore, entre 2 biberons, qui sont espacés de tout juste 2h à ce moment là. On se fait pas non plus des siestes de folie, faut pas croire !

Mais donc, on est rentrés chez nous le 15/12. Pour ma part, j’ai passé quasiment une semaine à la maternité de bout en bout. J’étais bien contente de retrouver mon appart, mes petites habitudes, mes affaires…

Notre petite Charlotte est le plus beau et le plus doux des bébés. Elle nous comble de bonheur ! On l’a présentée à nos familles proches. Puis on a passé les fêtes avec eux, et maintenant, on commence à la présenter aux amis. On a voulu attendre un peu, et y aller doucement, pour éviter que quelqu’un ne lui transmette un rhume ou quoi si jeune, et sans ses vaccins..C’est peut-être con, parce qu’on ne la vaccine pas contre un rhume, et que même après elle finira bien par en choper un..mais on se dit que si on peut attendre un peu avant d’avoir à gérer ça..ça nous va !

Elle aura 8 semaines cette semaine. Elle fait ses nuits depuis 2 semaines, nous fait des petits sourires sans cesse, et fait ses premiers babillages. On est sous le charme !

Par contre, qu’est ce que ca prend du temps un nouveau né !!! Rholala, j’étais pas préparée à ça non plus !! J’adore m’occuper d’elle, mais j’ai l’impression de ne faire que ça. D’ailleurs ce n’est pas une impression.

Je dois maintenant trouver un nouveau rythme, et trouver le moyen peu à peu pour penser un peu à moi. On aura pas de crèches avant septembre, et moi je suis indépendante donc si je ne bosse pas, je ne gagne pas d’argent..et je n’ai pas d’aides (la fameuse classe moyenne, trop riche pour avoir des aides et pas assez riche pour ne pas en avoir besoin). Donc je vais voir pour la déposer dans une halte garderie 2 à 3 demi-journées par semaine, pour me dégager du temps et travailler efficacement au moins 3h d’affilée. Et essayer de tenir comme ça jusqu’en septembre.

C’est difficile tout ça, parce qu’en même temps, je culpabilise à fond de la laisser à quelqu’un d’autre, si petite..alors que moi je suis à la maison (en train de bosser, mais à la maison quand même). J’ai l’impression de ne pas faire « mon boulot de maman »..et surtout je bosse pour gagner des clopinettes …bref. Je suis en plein questionnement sur le fait de poursuivre mon activité en indépendante. D’autant plus avec ma marque de bijoux à côté que je dois continuer à pousser pour espérer réussir à en tirer un revenu, même petit, un jour. Et d’autant plus qu’on a le projet d’avoir un petit 2eme d’ici 1 an (le mettre en route aux 1 an de Charlotte), et je ne veux plus vivre un pseudo congé maternité où je ne suis pas payée (j’ai assez mal vécu ce côté dépendance financière, et voir mes économies fondre à vitesse grand V). Je veux retrouver une sécurité de ce point de vue là. Avec la césarienne je dois attendre 1 an avant de retomber enceinte. Ca me laisse le temps de voir comment je vais m’organiser professionnellement du coup.

Voilà, voilà..Me voila rentrée dans un monde fait de culpabilité, de peur, d’angoisse…mais aussi d’amour infini, de sourires qui font fondre mon petit coeur, de moments d’échanges et de partages qui me rendent plus riche que si j’avais gagné au loto.

Il n’y a pas à dire, la maternité ca vous transforme !

Je ne sais pas si je parviendrai à écrire encore très régulièrement ici..

Peut-être plus ponctuellement, sur différents sujets autour de la maternité, l’éducation de ma fille..des moments que j’aurais envie de partager, ou des expériences qui pourraient être utiles à d’autres. On verra bien 🙂

Bises

2 commentaires

  1. Cest fou! J ai suivi ton blog toute ma grossesse en tombant dessus je ne sais plus trop comment! Comme tu avais qqs semaines d aménorrhée de plus que moi, c’était chouette de lire ce qui “m’attendait”. Ici Romane est née avec 10 jours d’avance, le 11.12 également d’une césarienne programmée. Que de hasards ! Félicitations!

    J'aime

    1. Coucou Fanny, merci pour ton message 🙂 Oui ca en fait des coïncidences !! J’ai un peu décroché du blog sur la fin, trop de choses à gérer en même temps. Je regrette un peu, parce que c’est chouette d’avoir cette trace écrite de toute cette attente, avec ses rebondissements.. et là, même le déroulé de mon accouchement n’est plus très clair dans ma mémoire (l’état dans lequel on est n’aide pas trop en même temps). En tous cas, j’espère que tu gardes un bon souvenir de ton accouchement et que ta petite puce se porte bien. Très joli choix de prénom d’ailleurs ! Félicitations à toi aussi !!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s